11/12/2011

I-K

Isières

Isiêre

Gâs (oies)

 

Ittre

 

Tèrniatîs (habitants du quartier du Tèrnia (dimin. de ‘tiène’ : colline, côte, montée)) (O0)

 

Ivoy

à-(y)-Ouwè

Catîs (Haust, 1941)

 

Izel

Ijé

Cokriès (petits coqs) (Bourguignon, 1928 ; Fouss, s.d.)

 

Izier

Iziêr

« Fèrire èt Fèro / Izièr èt Ozo / Lès qwate pus mâvas viyèdjes / Qu' i-n-âye inte l' Ardène èt l' Condro ! »

(Ferrière et Ferot, Izier et Ozo : les quatre plus mauvais villages qu'il y ait entre l'Ardenne et le Condroz!)

 

« Fèrîre èt Fèro / Izièr èt Ozo / Toûr èy Loh'ré /

In.ne dizos Hé / Poutche so l' tièr / Vo-te-là à Viyé ! »

(Ferrière et Ferot, Izier et Ozo, Tour et Loheray, Aisne­ sous-Heyd, saute sur le « thier » ; te voilà à Villers (Sainte-Ger­trude).) (Blason, 1970)

 

Jalhay

è Djalhê

 

Boûs d’fagne (hab. riverains de la fagne depuis Xhoffraix jusqu’à Bosfagne) + Francorchamps ( (de la part des hab. de Stavelot), Jalhay (de la part de ceux de Verviers)) (Bastin, 1939)

Lèhous (Haust, 1941)

Djalhêtwès (Bastin, 1939) 

Jamagne (prov. Liège)

Djamagne

 

Quéle afaîre à Bèl-Aîr,

A Pèrwé, c’ èst co pés,

A Hayot, c’ èst tos sots,

A Mohu, on lès cût,

A Djamagne, on lès magne.  (Henry, 1999 ; AO, 01/04/1999)

 

Aragnes (Lépine,1972, sn)

 

Jambes

è Djambe

Prussyins (F1)

 

Dit par les Jambois :

« I faît tchôd èà Djambe, c’ èst Nameur qui brûle. » (Yernaux-Fiévet)

 

Jambline

Djamblène

Mouchons d' teut (Haust, 1941)

 

Jamioulx

Djan.miou

Lotieus (O0); Lotcheus (O0; Haust, 1941) (Lotchwès: dit à Châtelet (O0)

Rostimonîs (habitants de Rostimont (hameau)) (O0)

 

Jamoigne

Djamogne

Barons

La terre de Jamoigne. anciennement Le Faing, fut érigée en baronnie au début du XVIIe siècle. (Bourguignon, 1928)

Jamognîs (Dico, 2005, 8)

Jauche

Djauce

Mougneûs d’ bouyon

 

Jauchelette

Djaucelète

lès Nis d’ Djaucelète (ni = po ‘nin’)

(Gaziaux, 1987, 52)

Djaucelètis (pfs: Djaucelètwès)

Javingue

Djavingue

Tortias (Haust, 1941)

 

Jehay-Bodegnée

Dj’hê

« C’ èst come lès djins di Tch’hè, pus bê d’ lon qui d’ près. » 

 

Jéhonville 

Tchonvîye

Paurotchîs (à Offagne : aus Paurotches = Jehonville, Acremont et Sart) (Haust, 1941 ; Dico, 2005, 6)

(Defosse : pour la section de Sart seulement parce que la paroisse (parochii en latin) avait autre­fois son siège à Sart)

 

Jemappes

Djumape

Kèrtons
Pètrons

 

Jemelle

  Dj’méle

Ralètcheûs d' pêle (relécheurs de poêles ou, mieux, de poêlons)

Ce sobriquet est dû à la rime. Comme bien d'autres. Les habitants d'On l'expliquent cependant par la pauvreté des natifs du lieu et leur extrême voracité. (Bourguignon, 1928)

Dj'mélîs (Haust, 1941)

Jemeppe (Hargimont)

Dj’mèpe

Porètes (Marloie, 2002)

 

Jemeppe-sur-Meuse

Gn’mèpe

Mangons
Majis

 

Jemeppe-sur-Sambre

Dj'meupe

Longuès Tièsses (O0 ; Haust, 1941)

 

Jeneffe(en-Condroz)

Gngnèfe

Ågnes  (Haust, 1941)
Ågneûs (Haust, 1941)
Payis dès-ågnes

 

Jenneville

Tchènevèye

Cus d’ boutèye (Guillaume, s.d.)

 

Jodoigne

Djodogne

Mèdaus (se dit à Wavre; Jodoigne comprend deux paroisses, sint-Mèdau [Médard] et sint-Lambêrt)

 

lès Cénks dë Djodogne (dit par les villageois des environs qui disent lès cës) (Legros, …)

 

"A Djodogne, grâce à sint Mèdau,

T’ arives tokè, t’ èrvas cayau. »

 

Jollain-Merlin

Jolin-Mèrlin

Loups(habitants de Merlin)

 

 

 

 

 

Journal

  Djurnalî

Gurzalîs (groseillers) (Marquet, 1966 ; Dico, 2005, 39)

Gazètes (Dico, 2005, 39)

Journalisses (journalistes) (Bourguignon, 1928)

Djurnalîs, Djurnalerèsses (Francard, 1994)

Jumet

Djumèt

Bleûs (Haust, 1941)

 

Ègnetîs (habitants du quartier de Heigne) :

lès Sarazins (Bastin, 1965)

 

Cwérelîs  (habitants du quartier appelé « èl Cwérèle ») (O0)

 

Jupille (prov. Liège)

Djoupèye

Mohons

Djins dè l’ fièsse d’ å côp d’ coûtê

Tchôds Cous

Moûdreûs

Baudârts ou li bande di Baudârt

> Baudarîs  

 

Jupille (prov. Lux.)

Djupèye

 

« A Marcoûrt, li djâle î coûrt

A Macray, li djâle î brêt

A Djupèye, il î marèye sès fèyes

A Warizi, il î marèye sès fis.

A Bwès-do-Ri, i toume li cou â ri. »

(à Warizy) (Dico, 2005, 33)

 

Juseret

Djuserèt

Cus d’ djusse (culs de cruche) (Francard, 1994)

Djuserotiès

(Bourguignon, 1928 ; Francard, 1994)

Kain

Kin

Baudèts

 

Kemexhe

K'mèhe

Cougneûs d' gade (Haust, 1941; Doppagne, 1953) Platês (Haust, 1941)

 

00:07 Écrit par justitia & veritas dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.